Contribution

Publié il y a 6 heures

Le 15 avril 2013, le jeune collégien de 12 ans, Anselme Sindaré, a été abattu par balles par un corps habillé togolais à Dapaong, au nord du Togo, au cours d’une manifestation d’élèves réclamant leurs enseignants en grève. Le 18 avril, c’est-à-dire 3 jours plus tard, le premier ministre togolais Arthème Ahoomey-Zunu, répondant aux questions de Christophe Boisbouvier dans « Afrique matin », avait promis que toute la lumière sera faite sur cet assassinat odieux. En réalité, au Togo, la mort d’un enfant de la plèbe, du Togo d’en bas, n’a aucune valeur aux yeux du pouvoir. C’est juste un fait divers qui ne mérite pas une ligne dans la rubrique des chiens écrasés. Anselme Sinandaré est mort, il y a 2 ans, sous les balles d’un corps habillé qui n’a jusqu’ici pas été inquiété. Il est mort, mais son âme ne peut pas reposer.

Suite


Contribution

Chronique de Kodjo Epou

Le report de la honte

Pitoyable Togo ! Toujours avec ses mises en scène électorales saugrenues. Le léger report obtenu par la CEDEAO n’y changera rien. La réalité étant qu’il s’agit, chez nous, d’une féroce dictature de parti-état. Sous ce cruel système de filouterie, rien ne se fait sans qu’on ne manipule la norme admise dans une société, sans qu’on ne biaise, par le mensonge, les critères auxquels se réfère tout jugement. Imperturbable, l’autocratie des Gnassingbé poursuit son œuvre, avec ses éphémérides électorales de la honte, bloquant les voies d’accès à une résolution définitive de la crise togolaise.

Suite


Communiqué

Le mercredi, 25 mars 2015, les élèves de la ville de Gléi ont manifesté leur désapprobation face à la constante perturbation des cours observée depuis quelques temps. Cette manifestation spontanée de jeunes apprenants, loin d’être encadrée suivant les règles de l’art par les forces de l’ordre et de sécurité, a été plutôt l’objet d’une répression violente et barbare de la part des militaires ameutés depuis le camp de TEMEDJA uniquement pour la circonstance.

Suite


Médias

Suite aux évènements malheureux qui se sont déroulés dans la préfecture de l’Ogou et plus ptécisément à Gléï, l’artiste de la chanson Hip-Hop au Togo,

Suite


Politique

L’adepte des balivernes et des insultes du pouvoir RPT/UNIR n’a pas hésité à déverser sa bile dans les micros d’une radio de la place. A l’occasion, Gilbert Bawara s’est attaqué à l’Union Européenne et l’a traité de coquille vide constituée par quelques dizaines de pays insignifiants. Selon Gilbert Bawara, le Togo n’a que faire des desidératas de ce groupuscule qui ne peut servir de leçons au Togo.

Suite


Contribution

J’ai déjà prévenu dans On joue la comédie : voici, pour votre seul amusement, « un produit entièrement sain, débarrassé de tout élément toxique et dangereux, soigneusement étudié par les plus grands savants dans les meilleurs laboratoires du monde, qui peut être utilisé, même par les esprits les plus irritables, sans provoquer la moindre démangeaison »[1] . Si malgré cet avertissement, les esprits s’irritent, eh bien, cela ne tue personne de se gratter un peu. Ce n’est pas seulement parce que cet homme a délibérément et ouvertement déclaré la guerre au peuple togolais, depuis qu’il s’est installé au pouvoir par un coup d’État, parce qu’il s’est montré capable de massacrer ses concitoyens par centaines ...

Suite


Politique

Le lundi, 23 mars 2015, poursuivant sa tournée de sensibilisation dans la localité de Zanguéra pour inviter les Togolais à aller voter dans le calme lors de la prochaine présidentielle, le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentration et des Collectivités Locales, M. Gilbert BAWARA a expressément déclaré : « … Si jamais un d’entre eux pose un acte qui est de nature à créer l’insécurité, qui est de nature à créer la violence, vous pouvez être certains, nous allons le placer à l’endroit où il va avoir le temps pour réfléchir. Nous les suivons de près ; celui d’entre eux qui franchira la borne entre la liberté d’opinion et de l’autre côté l’ordre public, nous allons l’aider à mieux réfléchir en le laissant là où il y a un peu plus de calme et de tranquillité … ».

Suite


Politique

Le Mouvement Martin Luther KING –la Voix des Sans Voix s’inquiète de l’allure vertigineuse que prend la crise au sein de l’administration Togolaise ces derniers temps et appelle instamment les confessions religieuses à entreprendre d’urgence une médiation entre la Synergie des Travailleurs du Togo ( STT) et le gouvernement Togolais.

Suite


Politique

Seuls les aveugles volontaires et ceux qui dorment éveillés ne peuvent pas comprendre qu’à chaque fois que le tyran africain prépare sa parodie d’élection, il inaugure les travaux de construction des bâtiments scolaires...

Suite


Politique

Malgré les multiples alertes relatives aux irrégularités et dysfonctionnements qui entachent le processus préparatoire en cours, une élection présidentielle se tiendra au Togo dans moins d’un mois, conformément aux annonces faites par la Cour constitutionnelle et la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Après l’analyse des scrutins qui se sont tenus au Togo depuis 2003 et le relevé des incongruités liées au fichier électoral, Synergie-Togo a recommandé, le 27 février 2015, un audit approfondi du nouveau fichier électoral. L’association se propose de participer à ce travail afin de contribuer à restaurer la confiance entre les parties prenantes à cette élection et garantir la transparence du scrutin. Au Sénégal en 2011, un tel audit a été réalisé à la satisfaction de l’ensemble des acteurs politiques et de la société civile.

Suite


Editorial

Dans un communiqué intitulé l’heure du choix, le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) s’est retiré de la course à la magistrature suprême dont l’élection se tiendra le 15 avril prochain. La raison évoquée par le parti serait la non-effectivité des réformes constitutionnelles et institutionnelles telles que recommandées par la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) et contenues dans l’Accord Politique Global (APG) signé en 2006. Dans un récent communiqué, le CAR s’indigne de la position de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) et son leader, Jean Pierre Fabre sur le sujet.

Suite


Politique

La CDPA-BT estime que le problème des « réformes » de même que celui du fichier électoral ne se posent que parce que l’opposition est faible et ne peut rien imposer au régime. On retrouve inexorablement la question du rapport des forces et la nécessité de le modifier en faveur de l’opposition .Mais l’opposition ne peut renverser le rapport de forces en sa faveur qu’en changeant la politique d’opposition conduite jusqu’à présent par les partis du courant majoritaire…..

Suite


Politique

Les affaires sont les affaires ! Certaines personnes et certains groupes d’africains qui prétendent lutter pour notre survie collective ne perdent jamais de vue ce que nos ancêtres disaient : "Ce n’est pas parce que les yeux pleurent qu’ils ne doivent plus voir".

Suite


Politique

Fadel Barro et ses amis burkinabais dans les mains des autorités congolaises

Un plan de déstabilisation du Congo et du Togo mis à nu

L’information fait la une des médias locaux et internationaux. Fadel Barro, président du mouvement sénégalais « Y EN A MARRE » et deux leaders du BALAI CITOYEN du BURKINA-FASO viennent d’être interpellés en République Démocratique du Congo (RDC). Ces arrestations qui, à première vue, ressemblent à une atteinte à la liberté d’expression et aux Droits de l’Homme, seraient, selon certaines sources bien introduites, les premières actions de l’Etat congolais pour démanteler un grand réseau de conspiration.

Suite













Contactez-nous | Mentions légales

Copyright 2005 - www.togocity.com - All rights reserved -
Site developpé avec SPIP sous licence de logiciel libre (GPL)