Politique

Publié il y a 18 heures

Le mardi 25 novembre 2014, à l’occasion de sa visite officielle au Ghana, le Chef de l’Etat, M. Faure Gnassingbé, dans une déclaration à la presse, en réponse aux réformes politiques exigées par les populations togolaises avant l’élection présidentielle de 2015, a affirmé que ‘’la Constitution en vigueur, sera rigoureusement respectée’’. Cette déclaration est en flagrante contradiction avec l’initiative prise par son gouvernement, en juin 2014, d’introduire à l’Assemblée nationale, un projet de loi de révision constitutionnelle, en application de l’Accord Politique Global (APG). Les propos du Chef de l’Etat sont en total déphasage avec les réalités sociopolitiques togolaises.

Suite


Sport

Publié il y a 18 heures

Il est le dieu vivant du football ! Pelé, le célèbre joueur Afro-brésilien est de nouveau hospitalisé depuis le lundi 24 novembre pour des soins spécialisés dus à une infection urinaire. Le triple champion du monde sous les couleurs de la sélection de son pays est interné à l’hôpital Albert Einstein de Sao –Paulo. Il y a deux ans soit exactement en novembre 201, Edson Arantes do Nascimento dit Pelé avait subi une intervention chirurgical au sein du même hôpital avec la pose d’une prothèse de hanche. Et le 13 novembre courant, il était pour deux jours aux soins dans le même centre hospitalier et y a subi une opération pour des ennuis rénaux.

Suite


Contribution

Publié il y a 18 heures

Selon les journaux togolais et ghanéens, M. Gilchrist Olympio faisait partie de la délégation qui accompagnait Faure Gnassingbé dans son récent déplacement sur le Ghana. "Symboles de la réconciliation" togolaise comme l’atteste sournoisement Faure Gnassingbé aux journalistes ou plutôt symboles de fourberie politique togolaise ? Quels résultats concrets a-t-on aujourd’hui de l’autre grande volonté politique manifestée lors de la signature du fameux accord ufc/rpt ? Pour quelle raison donc M. GO continue par redorer le blason souillé de ce régime répressif, anti-peuple et anti-démocratique, qui a tout manigancé pour saboter l’application de l’accord du 26 mai 2010 ?

Suite


Politique

Note de situation au 24 Novembre 2014

Togo : Exigence de véritables réformes démocratiques

Le débat sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles est relancé au sein de la classe politique ces dernières semaines. Les nouvelles initiatives sont celles du Combat pour l’Alternance en 2015 (CAP2015) regroupant 8 partis politiques de l’opposition (ANC, CDPA, MRC, NET, PDP, PSR, SANTE DU PEUPLE et UDS), le projet de loi de révision constitutionnelle proposé par l’ADDI et le CAR, la campagne du Conseil National de la Concertation de la Société Civile (CNSC) pour recueillir 500.000 signatures en vue d’un référendum et l’appel patriotique du Groupe de Réflexion et d’Action pour le Dialogue, la Démocratie et le Développement (GRAD) pour une transition politique.

Suite


Contribution

Sur l’une des pancartes de la manifestation du parti UNIR\ RPT du 21 novembre, organisée pour contrer celle de l’opposition, j’ai pu lire, grâce à iciLome qui en a fait un reportage « Touche pas à ma Constitution ». Il est clair que personne, connaissant l’histoire récente du Togo, ne poserait la question de savoir de quelle constitution il s’agit. Bien entendu, je sais qu’un certain intellectualisme aride auquel est habituée notre élite ne résoudra pas, à force de raisonnement, notre série de crises, devenue chronique.

Suite


Société

Le village de Damando est à 36 km par piste (impraticable pendant la saison pluvieuse), 100km par la route en passant par le Ghana de Bitchabe. Il compte 500 habitants. Il n’y a pas de forage. Les habitants utilisent l’eau de réserves creusées à la main qui se tarit en période sèche. Les femmes doivent faire des kilomètres pour aller dans la montagne et prendre de l’eau entre deux rochers. Il ne dispose pas d’un centre de santé, ni d’école de base. Une situation qui oblige, selon les témoignages recueillis, les femmes à accoucher à la maison sans aucune assistance médicale avec tous les risques que cela comportent. Pire, les autorités togolaises qui ont promis depuis plus 8 ans de réaliser un forage sans jamais le faire.

Suite


Contribution

Chronique de Kodjo Epou

Candidat unique, pour quoi faire !

Il est inconcevable d’imaginer le Togo sans la République, sans les instruments légaux qui favorisent un fonctionnement démocratique de son système électoral. Autant, il est inconcevable d’imaginer qu’en 2015 une élection puisse se tenir sans de vraies réformes – et non des réformettes – susceptibles de mettre un point final au pouvoir personnalisé et l’usage des méthodes brutales qui le caractérise. Le CAP 2015 peut-il conduire le peuple à éteindre les flammes du « système RPT » qui prolifèrent comme un cancer galopant ?

Suite


International

Après moult tractations, le gouvernement de transition du Burkina après la chute de l’ex-Président Blaise Compaoré a été rendue publique ce soir. Son annonce a été faite au Palais présidentiel de Koyissam à Ouagadougou, par Alain Thierry Ouattara, en sa qualité de Secrétaire Général du gouvernement. Composé de 26 membres, le nouveau gouvernement intervient cinq jours après la nomination du Lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida en qualité de Premier ministre. Ce dernier aura également en charge le Département de la Défense tandis le Président de la Transition, Michel Kafando s’occupera des Affaires Etrangères et de la Coopération régionale.

Suite


Politique

Le recul de l’opposition parlementaire sur ses positions dans le projet de loi qu’elle vient de déposer à l’Assemblée pour examen, et toute autre position qui passe pour être une concession au régime et à son parti traduisent l’état du rapport des forces Opposition/Régime. Nous avons toujours dit que ce rapport des forces n’est pas en faveur de l’opposition, et que le régime profite de cette situation pour élever à chaque fois les enchères. Quelle forme d’organisation l’opposition doit-elle se donner pour se mettre en mesure de renverser le rapport des forces ? Encore une fois, c’est la question essentielle à laquelle nous devons trouver une réponse appropriée.

Suite


Politique

Il est indéniable que la lutte inflexible déclenchée par les peuples du Burkina Faso a fait trembler le système néocolonial et a fini par chasser le satrape Compaoré du pouvoir. Pour autant, la tournure des événements ont amplement montré que pendant les affrontements entre l’infâme pouvoir et le peuple insurgé, les démocrates révolutionnaires n’avaient pas pu prendre toute la direction du mouvement et par- voie de conséquence prendre le pouvoir pour imposer les aspirations des peuples Burkinabè. Cette faiblesse momentanée fait que les racines du pouvoir déchu demeurent incontestablement au Burkina Faso.

Suite


Médias

Jean-Pierre Fabre fait le point de son audience avec le chef de l’état Faure Gnassingbé au sujet des réformes

Suite


Médias

Les Togolais massivement mobilisés derrière l’opposition réclament les réformes institutionnelles et constitutionnelles.

Suite


Médias

la manifestation des partis de l’opposition réunis au sein de CAP 2015 pour réclamer les réformes politiques, a dégénéré en affrontement entre les militants et les gendarmes lorsque ces derniers ont bloqué l’itinéraire déclaré par les manifestants

Suite













Contactez-nous | Mentions légales

Copyright 2005 - www.togocity.com - All rights reserved -
Site developpé avec SPIP sous licence de logiciel libre (GPL)