Contribution

Voilà des décennies que le peuple togolais attend la vérité sur un certain nombre de questions, que le peuple étouffe, gémit comme sous une chape lourde de mensonges. Restitue la vérité ! La vérité sur les vraies raisons qui ont poussé ton père à prendre le pouvoir, les vrais assassins, leurs vrais complices...les vrais chiffres demeurés jusqu’ici secrets. On chantait dans l’entourage de ton père (certains nostalgiques de ces « temps glorieux » le font encore) : faux militant, faux citoyen, sors de nos rangs !Que leur répondre ? Mais les vrais faux, n’est-ce pas vous-mêmes ? Les fraudeurs, les menteurs, n’est-ce pas vous ? La fausse réconciliation, la fausse paix, les mascarades électorales, le développement de façade.

Suite


Contribution

Faure Gnassingbé applique sa Constitution à la lettre. Lors d’une visite au Ghana le 25 novembre 2014, celui qui est à la tête du Togo rappelle que « sa » Constitution, – et non celle acceptée par le peuple Togolais en 1992-, sera « rigoureusement respectée ». A quoi fait-il allusion ? Au nombre illimité de mandats présidentiels qui lui garantirait de se présenter à nouveau pour les élections présidentielles de mars 2015, 2020 et 2025 sans avoir au préalable réalisé les élections communales, ni procédé aux réformes constitutionnelles et institutionnelles permettant de croire à la vérité des urnes au Togo.

Suite


Politique

Le syndicat des potentats de l’Afrique de l’Ouest à travers leur organisme, la CEDEAO, s’est réuni le 12 décembre dernier à Abuja au Nigeria pour exhorter la commission électorale au Togo "d’actualiser le fichier électoral afin d’éviter toute perte de confiance susceptible de perturber les prochaines élections présidentielles"... Par ce communiqué laconique, lapidaire, il va de soi que cette institution de la sous-région vient d’enclencher le processus de la fraude électorale dans notre pays. Comme à l’accoutumée, l’Union Européenne ira aussi soutenir financièrement ce processus électoral bidon et les clubs électoraux de chez nous (CAR, ADDI, UFC, CAP2015/ANC) vont fiévreusement se jeter, se bousculer, se battre comme des chiffonniers pour jouer leurs partitions.

Suite


Politique

En déclarant, depuis Accra (Ghana), que la Constitution piratée par son père sera rigoureusement maintenue, M. Faure Gnassingbé venait de lancer un défi historique au valeureux peuple Togolais, aux Africains et au monde entier qui suffoquent de voir des responsables se proclamer encore « présidents à vie ». La suffisance de l’acte semble disputer le pas à la myopie politique, notamment dans ce contexte particulier où la portée de la secousse du cas burkinabé sur le continent africain devrait inciter, au Togo surtout, à la recherche d’une solution pacifique de sortie de crise. Le présent document devrait être un récapitulatif de toutes les déclarations que l’Association Togolaise de Lutte contre la Manipulation des Consciences (ATLMC) a eu à éditer, spécialement à l’adresse de M. Faure Gnassingbé, en vue de l’amener à négocier son départ du pouvoir.

Suite


Politique

Pour exiger l’adoption et la mise en œuvre des réformes politiques au Togo

Marches pacifiques des populations togolaises à Lome, Tsevie, Atakpame, Sokode, Aneho

La crise politique qui mine le Togo depuis des décennies est née de la confiscation et de la conservation antidémocratique du pouvoir par le régime RPT/UNIR. Elle perdure à cause du refus de ce régime de mettre en œuvre les réformes susceptibles d’ouvrir la voie à une alternance démocratique.

Suite


Contribution

Depuis cinquante ans les togolais n’ont pas cessé de rire, mais ils ont un rire troublant, inquiétant, presque une anomalie car il y a de quoi pleurer tous les jours, des saloperies, des maladies, des tragédies, du labeur de vivre et de l’effroi de ne plus vivre sous la torture permanente du régime fasciste tropical togolais.
Avec du sarcasme les togolais apprennent à masquer leurs blessures, leurs dégoûts, leurs vexations, leurs traumatismes, leurs sévices, leurs douleurs diffuses, abyssales. Aujourd’hui une adjonction nécessaire et efficace doit se faire avec les togolais de la diaspora, et les parents du pays pour lancer une chasse à courre aux délinquants économiques, politiques et aux tortionnaires qui infestent le pouvoir togolais, le gouvernement togolais, les préfectures et les sociétés d’état.

Suite


Contribution

Très peu de personnes peuvent se vanter d’avoir eu le destin que vous avez obtenu de la Providence. Le chemin de vie emprunté depuis le commencement de votre pèlerinage sur terre, de vos frêles petits pas innocents jusqu’à la pleine conscience de vos actes, tous ces jalons constituent et rassemblent des richesses sans commune mesure avec l’épopée des gens ordinaires. Avec une telle vie hors du commun, il est tout à fait conciliable et acceptable d’en extraire des résultats extraordinaires, de les offrir, surtout, pour rendre grâce à la bonté divine incarnée par tant de regards connus et inconnus de notre humanité collective.

Suite


Médias

Les membres du balai citoyen du Togo CIBAL-Togo) se retrouvent pour leur recueillement hebdomadaire sur la tombe de martyr Tavio Amorin

Suite


Contribution

Malgré les pressions politiques, économiques, diplomatiques et populaires en faveur des réformes avant l’élection présidentielle et de « l’alternance politique pacifique » au Togo, les griots et courtisans du Chef de l’Etat togolais togolais tentent avec l’énergie du désespoir de « justifier l’injustifiable », l’injustifiable du « prolongement indéfini du régime héréditaire semi-séculaire togolais » dans une République et non un Royaume, en semant et en entretenant la confusion entre « effet immédiat » et « rétroactivité » d’une loi dans le débat public togolais sur les réformes, en manipulant les masses notamment par des « marches de soutien » honorant, actualisant et modernisant les célèbres « marches de soutien » du « dictateur togolais ». L’application avec « effet immédiat » d’une constitution fait pourtant partie de « l’héritage politique et juridique » laissé par ce dernier à son fils, et suffit pour lui interdire un troisième mandat dès le retour à la constitution de 1992.

Suite


Politique

A suivre Emission "Parcours" 13 Décembre à 16H GMT, 10H, heure de Chicago sur FM Liberté

Alberto Olympio : « Faure Gnassingbé doit quitter le pouvoir en 2015 et il partira »

“Le Togo ne progressera que s’il évolue au plus vite vers la démocratie”. C’est ce qu’a commenté Jacques Attali au sujet du livre de notre compatriote Alberto Olympio dont le français a préfacé le livre : “ Je prends le parti des Togolais”. Le candidat Olympio a une vision claire du Togo qu’il compte diriger dès l’année prochaine, pas après. L’engagement de l’homme laisse pantois et parfois rêveur. Mais il y croit et se dit bien outillé et prêt à faire aboutir et incarner, en 2015, le souhait sans cesse répété de tous les Togolais qu’il a rencontrés en sillonnant le pays du nord au sud : “Faure Gnassingbé doit quitter le pouvoir en 2015 et il partira car, 50 ans ca suffit”. C’est ce qu’il a martelé dans son interview avec FM Liberté sur le plateau de PARCOURS, au micro de kodjo Epou.

Suite


Contribution

Le grand problème pour beaucoup de nos concitoyens, c’est celui de la hantise d’une restitution inévitable. Tous ou presque, nous avons quelque chose à restituer au peuple togolais. Usurpateurs, voleurs, brigands, ou simples débiteurs, drapés dans de brillants manteaux de mensonge, de dissimulation, effectuant toutes les acrobaties imaginables pour y échapper, mais toujours à l’affût de la prochaine occasion de rapine, de rapt, insatiables, dents longues et aiguisées, ils tremblent à l’idée de cette restitution. Et cela commence par celui qui, contre toute loi humaine ou divine, a accaparé le pouvoir qui n’appartient qu’au peuple. On a écrit, « en prose ou en rimaillant », pour paraphraser un poète français du XVIe siècle nommé Clément Marot (lui, Marot, étant au moins conscient de rimailler dans ce morceau-là, plutôt que de prétendre écrire un quelconque poème) : « Que le meilleur gagne ! ». Meilleur en quoi ?

Suite


Politique

Le Togo a encore la possibilité de rattraper l’occasion ratée par notre pays pour se signaler par le bon exemple. Pour cela, il est indispensable que le Chef de l’Etat tienne compte du fait que ces réformes qui ont été exigées par le chaos politique vécue par notre pays en 2005 sont non seulement contenues dans l’APG qui a été signé par le pouvoir et l’opposition sous le patronage de la communauté internationale mais sont également considérées par la CVJR comme indispensables à la Réconciliation Nationale que le Président de la République a appelée plusieurs fois de tous ses vœux. Par ailleurs, le chef de l’Etat les a promises à plusieurs reprises à son Peuple jusqu’aux élections législatives de 2013. Il incombe donc au Président de la République et à son parti UNIR de tout faire pour que réformes se traduisent enfin dans la réalité.

Suite


Contribution

Pendant une dizaine d’années, Faure Gnassingbé a eu un acharnement paisible à tromper ses compatriotes sur ses réelles intentions : ne pas procéder aux réformes démocratiques dans les délais raisonnables assignés par les circonstances particulières entourant des textes à haute valeur constitutionnelle. Sauf que le Togo n’a plus le temps d’attendre. Les Togolais ne sont plus d’humeur à toujours paraître comme les derniers de la classe démocratie : encadrés de l’extérieur par des pays démocratiques, harcelés de l’intérieur par des dirigeants qui veulent que leur opinion se transforme en Constitution.

Suite


Contribution

Les plus hautes autorités religieuses chrétiennes togolaises ont tiré la sonnette d’alarme le 1er octobre 2014 par leur appel prémonitoire et préventif « pour l’amour de la patrie » lancé au Chef de l’Etat en faveur des réformes constitutionnelles avant la prochaine élection présidentielle togolaise. Cet appel a bénéficié dès le lendemain du soutien appuyé de l’ambassadeur de l’Union Européenne au Togo, et quelques jours après, le 10 octobre 2014, du soutien aussi appuyé du groupe des ambassadeurs de la France, de l’Allemagne, des Etats Unis d’Amérique, de l’Union Européenne et de l’ONU.

Suite













Contactez-nous | Mentions légales

Copyright 2005 - www.togocity.com - All rights reserved -
Site developpé avec SPIP sous licence de logiciel libre (GPL)