Sport

Footballeur de génie, Pierre Kalala Mukendi est devenu respectivement entraîneur, sélectionneur, directeur technique national de son pays, la République démocratique du Congo (RDC) et expert à la Confédération africaine de football (CAF). Il reste incontestablement une légende du football africain. Mais peu connu des jeunes générations. C’est à Likasi dans la région du Katanga que Pierre Kalala Mukendi naît le 22 novembre 1939. Déjà tout petit, il se passionne très vite pour le ballon rond. L’agilité et le talent du jeune garçon fait qu’on le remarque à l’occasion des matchs auxquels il participe dans les championnats inter-quartiers ou scolaires.

Suite


Politique

Nous, citoyens togolais, souhaitons attirer votre attention sur l’impérieuse nécessité de veiller au respect de l’article 145 de notre Constitution, par les institutions en charge de la gestion de l’Etat de manière générale, du gouvernement en particulier.

Suite


Interviews

Alors que François Hollande prétendait en 2012 vouloir s’éloigner des pratiques de la Françafrique, sa tournée au Bénin, en Angola et au Cameroun suscite de nombreuses interrogations...

Suite


Contribution

En aurons-nous jamais fini avec notre histoire de corde, de ficelle, de fil...? J’en ai vu et entendu qui criaient, avant ce qu’ils considéraient comme la plus grande chasse de leur vie, courir derrière la proie, brandissant et agitant leur petit bout de corde, en criant : « Ma lii, ma blaƐ, ma doe ka ! ». Un peu comme nous faisions, adolescents, quand nous étions boys scouts. Je n’ai rien contre les boys scouts (je l’ai été moi-même), encore moins contre l’adolescence et je comprendrais même que certains de nos grands politiciens qui ont mon âge, aient conservé leur âme d’adolescents, de grands rêveurs romantiques qui savent encore donner goût à la vie, à notre vie nationale.« Ma lii, ma blaƐ, ma doe ka ! »

Suite


Opinion libre

Cher tonton Godwin, je prends la liberté de compléter ta récente contribution à la compréhension, au moins en partie, de ce que tu appelles „ la Question togolaise“. Nul ne peut aujourd’hui nier que la société togolaise connaît des fissures comme jamais auparavant sinon des fractures profondes ! Il ne servirait à rien de se voiler la face, car, la politique, c’est d’abord et avant tout des réalités, des rapports sociaux , économiques et j’en passe..!

Suite


Contribution

Chacun tient un petit bout de corde dans la main, chasseur à l’affût, attendant la proie qui pourrait se présenter et qu’il attraperait, que personne ne lui disputerait ou au cas où quelqu’un voudrait la disputer, il serait bien en mesure de défendre…Les arguments, aussi bien physiques pour certains, que verbaux pour d’autres, ou encore les deux pour une troisième catégorie ne manquent pas ! Le petit bout de corde, de quelque dimension qu’il soit (en comparaison avec d’autres) c’est très important et il ne faut pas le lâcher, même si l’on constate qu’il n’est pas assez solide, qu’il s’effrite, ou s’effiloche ou devient si court qu’il pourrait à peine attacher la moindre proie…

Suite


Politique

Nous vivons à un moment de l’histoire de l’humanité durant lequel des intérêts se heurtent toujours impudemment entre eux et surtout aux valeurs, aux concepts, aux mythes et à la morale. Cette réalité, corollaire de l’interdépendance accrue des nations et de la globalisation de l’économie mondiale, doit entraîner inévitablement une redéfinition du divin, de la justice, de l’amour, du pouvoir, etc. Elle commande d’adopter des idées, des attitudes, des analogies inédites pour détrôner les anciennes notions du temps, de l’espace, de la matière et de la causalité.

Suite


Editorial

Editorial de Fenêtre sur l’Afrique du 27 juin 2015 sur radio Kanal k en Suisse

« Ouf ! » Faure est de nouveau visible et audible

La dernière apparition du chef de l’Etat date du 9 juin 2015 lorsqu’il rendait une visite compassionnelle à son homologue ghanéen au moment où le pays de Kwame Nkrumah vivait les affres du drame de l’incendie survenu le 3 juin dernier dans une station-service à Accra et qui a causé plus de 150 morts. Depuis lors, silence radio au palais de la Marina. Faure Gnassingbé devint aphone et invisible. Or, l’actualité nationale et l’agenda international du président étaient très fournis après le scrutin du 25 avril 2015. Pendant que plusieurs rumeurs sur sa maladie circulaient dans les presses nationales et internationales, le jeune président qui a fêté tout récemment ses 49 ans fit son apparition publique au journal de 20 h à la TVT le 23 juin dernier.

Suite


Contribution

Chronique des veilles II

Sortez des rangs citoyens !

Il y a un malentendu qu’il faut tout de suite souligner. La qualité d’un débat ne se mesure pas à la quantité de contradictions ni à la profusion des pour et des contre un libellé pour le moins saugrenu. Et puis un autre malentendu tout aussi dommageable : les proclamations. Untel, parce qu’il se sent investi- par ses titres académiques ou politiques ou sociaux ; ses fonctions ; son statut social, s’arroge le droit de décréter des vérités qui « doivent » convenir à tous et invite les Togolais non pas à raisonner mais à résonner. Qu’a dit l’historien Godwin Tété dans ses « Réponses à quelques questions relatives à la « Question togolaise » ? Rien ! Pire il nous ramène à la dichotomie infantile opposition radicale vraie/ opposition modérée collaboratrice, laquelle dichotomie ne recouvre aucune réalité factuelle si ce n’est peut-être le lestage d’un désir d’envol né un octobre 1990 et qui aurait vocation d’affranchir le Togolais des années de privation et de ravalement au rang de bête.

Suite


Contribution

Le constat généralisé que des élections ne favoriseront guère l’alternance politique au Togo est la pire des choses qui puisse arriver à un pays. Ceci rend témoignage de la dégringolade en accéléré et en désinvolture de la gouvernance de toute une nation, par un temps de modernité où plus personne ne peut ignorer sa responsabilité propre ni prétendre ne pas disposer de base comparative en gestion publique. Le Togo est abandonné dans des mains peu habiles et très peu éthiques au plan de la gouvernance d’État : un pays où seuls le mensonge, le déshonneur, l’entêtement, la brutalité, l’indécision, l’illégitimité et même l’incapacité pure font aubaine et complaisance.

Suite


Contribution

Un terroriste américain âgé de 21 ans a massacré avec une arme à feu neuf chrétiens Noirs inoffensifs en réunion dans une église aux États-Unis dans la ville de Charleston le mercredi 17 juin. Il se décrit comme # un guerrier solitaire et téméraire qui avoue combattre farouchement à visage découvert pour sa race. Il se bat sans pitié pour la suprématie de sa race pure dont le sang coule dans ses veines, la race blanche. Éliminer la race noire c’est faire une œuvre utile pour l’Humanité, c’est nettoyer et débarrasser l’Humanité de son impureté la plus lourde, le sang noir. L’Humanité a donc besoin d’aller plus vite vers son but, elle a besoin d’être plus légère et agile dans sa course vers sa destinée.

Suite


Politique

Le samedi 13 juin 2015, j’eus l’insigne honneur de participer à un débat radio-diffusé, réalisé par RADIO-KANAL-K basée en Suisse. Il s’est agi, essentiellement, de creuser, un tout petit peu, ce que j’appelle la "Question togolaise", à savoir pourquoi nous n’arrivons pas à sortir notre pays le Togo du bourbier politique, économique, social et culturel où l’a plongé, de facto, l’assassinat du Président Sylvanus Kwami Epiphanio Olympio le 13 janvier 1963 ? Cette lancinante "Question togolaise", nous pouvons l’appeler encore la "Crise togolaise" vieille maintenant de plus de cinquante-deux ans (!!!).

Suite


Politique

Dès 1963 le Togo a été le pionnier des coups d’Etat militaire en Afrique post indépendance. Alors que cette région connaît maintenant des évolutions démocratiques positives, le maintien au pouvoir d’un régime qui fait semblant de respecter formellement les règles du jeu démocratique risque d’avoir un effet contaminant sur les pays de la sous région aux institutions politiques fragiles. En 2015 Togo innove encore. Curieusement la communauté internationale semble complaisante vis à vis du régime de ce pays sans réel poids géo stratégique et dont chacun connaît la violence potentielle, le niveau de corruption et l’extrême indigence des services publics. Cet article essaye de comprendre cette impossible alternance démocratique au Togo.

Suite


Politique

A sa demande, une délégation de la coalition CAP 2015, conduite par M. Jean-Pierre FABRE, Président National de l’ANC et comprenant en outre, Me Tchessa ABI, Président du PSR, a rencontré ce mardi 16 juin 2015, M. Volker BERRESHEIM, Ambassadeur d’Allemagne au Togo. La rencontre, qui s’est déroulée à l’ambassade, a pour but d’élever une vive protestation et de marquer une totale désapprobation des propos tenus le dimanche 31 mai 2015, par M. Volker BERRESHEIM et par le Représentant personnel de la Chancelière pour l’Afrique,

Suite













Contactez-nous | Mentions légales

Copyright 2005 - www.togocity.com - All rights reserved -
Site developpé avec SPIP sous licence de logiciel libre (GPL)