Politique



17 avril 2015

L’élection présidentielle qui va finalement se dérouler, selon les dernières décisions, le 25 avril prochain, ressemble fort à un mauvais théâtre. Les scènes sont déjà écrites d’avance, les acteurs désignés, les rôles distribués. Cette élection n’est qu’une formalité destinée à assurer une nouvelle légitimité à l’apprenti dictateur FAURE dont la réélection est déjà programmée, et au-delà, à asseoir le tandem FAURE-GILCHRIST. Si FAURE peut se permettre de s’acheter dès maintenant un nouvel avion présidentiel et d’engager des travaux de rénovation à la présidence, c’est bien parce qu’il sait qu’il n’a aucun souci à se faire. Même le report de dix jours de l’échéance électorale fait sans doute partie de cette mise en scène.

Suite



17 avril 2015

Ouf ! Jamais élection n’a suscité autant de remous au Togo. Le remue-ménage dans la classe politique togolaise de l’opposition -et même dans la diaspora- se le dispute aux dernières agitations d’un pouvoir à l’agonie. De bonne guerre, dira l’autre. Malgré le respect dû à la position des uns et des autres sur cette présidentielle d’avril 2015, nous voudrions par « Un jour nouveau se lève » appeler tout le peuple togolais à avoir foi en l’éminence de sa Victoire prochaine sur ce régime rétrograde, minoritaire, fratricide, violeur et voleur du mandat populaire.

Suite



16 avril 2015

L’alternance politique est une preuve tangible de démocratie. Elle nous fait défaut, atrocement. Et tant que les réformes ne sont pas faites, nous ne l’obtiendrons pas. Si les réformes étaient à l’amont de l’élection présidentielle, n’importe lequel des candidats de l’opposition, confronté à M. Faure Gnassingbé, l’aurait battu à plate couture ! Et si nous devons l’obtenir par le biais d’un mouvement insurrectionnel, eh bien, il faudra faire montre d’un comportement autre que celui que nous affichons actuellement. La vie politique togolaise est caractérisée par plus de 20 accords qui n’ont JAMAIS été respectés par la partie présidentielle. C’est la même chose avec M. Faure Gnassingbé qui trouve le moyen, en août 2006, d’imposer sa trouvaille : « l’Accord de Politique Globale » (APG). Le comble fut de voir l’opposition signer un Accord sur des globalités plongées dans un futur qui refuse de paraître.

Suite



16 avril 2015

La campagne électorale a fini par démarrer le 10 avril. Chacun des quatre candidats opposants impliqués dans le jeu affiche sa détermination à se battre contre les trois autres pour « battre Faure Gnassingbe », le candidat unique du régime. Le rapport des forces, qui est toujours défavorable à l’opposition prise dans son ensemble, n’a pas permis à celle-ci de faire faire les réformes constitutionnelles et institutionnelles de nature à rendre le scrutin transparent et équitable, et donc crédible. L’opposition n’ayant pas pu ainsi imposer ces réformes, les quatre candidats et leurs partis respectifs se sont rabattus sur le fichier électoral reconnu par tous comme un fichier corrompu. Mais ils en ont fait, en réalité, l’arbre pour cacher la forêt, la CENI n’ayant pu confectionner un tel fichier que parce que l’opposition n’a pas pu se donner l’organisation pouvant lui permettre d’imposer les réformes.

Suite



16 avril 2015

Dans 10 jours aura lieu l’élection présidentielle au Togo, petit pays emblématique de la Françafrique. Afin d’alerter l’opinion publique et d’exiger des autorités françaises une condamnation sans équivoque du régime togolais, arrivé et maintenu au pouvoir par la force et la fraude, l’association Survie publie un dossier hors-série de son journal Billets d’Afrique consacré aux relations France-Togo.

Suite



16 avril 2015

En matière d’élection, le Togo avait besoin, cette année 2015, d’une forte implication de la Communauté Internationale. Mais les grandes démocraties sont restées muettes, inactives, laissant les Togolais seuls, sans moyens de défense, face à un parti-état brutal qui a fait feu de tout bois pour imposer son champion, Faure Gnassingbé, malgré ses dix ans de pouvoir, synonyme de chaos et de cauchemars. Pour avoir beaucoup vu un genre méprisable de démocratie marchant au rythme de fanfare militaire, les Togolais ont dix mille raisons de croire que l’hémorragie va continuer à liquéfier, après le 25 Avril, une nation qui ne croit plus aux vertus des urnes.

Suite



14 avril 2015

Le Comité de consolidation et de vérification du fichier électoral, mis en place le 27 mars 2015 par la mission d’expertise conduite par l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie), a rendu son rapport et annoncé un corps électoral définitif de 3,5 millions d’inscrits, soit une réduction de 100 000 électeurs par rapport à l’estimation initiale annoncée par la CENI à l’ouverture du processus de révision des listes électorales. Cette réduction ne constitue pourtant que le quart (¼) de la fraude au fichier, estimée à 400 000 électeurs fictifs par Synergie-Togo, sur la base de l’annonce initiale de la CENI.

Suite



14 avril 2015

Partisan intimement convaincu de la nécessité pour les démocrates concernés de participer à une élection présidentielle (éventuelle) de 2015 au Togo, quels qu’en soient ses tenants et aboutissants…, [Cf. mon article y afférent daté du 10/02/2015] , et au moment précis où une véritable cabale de dénigrement s’est abattue sur le candidat du CAP 2015 [Combat pour l’Alternance Politique en 2015] : Jean-Pierre Fabre, je prends ma plume pour dire ce que je crois détenir comme ma vérité concernant cet homme que je pratique… depuis le mois de mai 1991…

Suite



14 avril 2015

Nous ne perdrons pas du temps sur Jeune Afrique. C’est connu : François Soudan et ses Ben Yahmed, père et fils, sont des griots qui font vivre et prospérer leur Jeune Afrique, qui est toujours jeune depuis sa naissance en 1961, en faisant du polissage aux tyrans les plus obscurs d’Afrique dont les palais sont très souvent leur salle de rédaction. Passons ! Notre sujet c’est Gnassingbé 2 dont les deux traits caractéristiques principaux sont : se moquer des togolais et jouer sur les apparences, qui, seules comptent à ses yeux. En effet, notre homme déclare, après avoir raconté bien d’autres balivernes, dans Jeune Afrique N°2831 : « A bien y regarder, on ne me reproche qu’une seule chose : ma filiation, assure Faure Gnassingbé. »

Suite



13 avril 2015

Cinq candidats se présentent aux prochaines élections présidentielles au Togo. Il s’agit de Faure Gnassingbé, le Président de la République sortant, Jean-Pierre Fabre du regroupement de 5 partis avec CAP 2015, Aimé Tchabouré Gogué, Président de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI), Gerry Komandéga Taama, Président du Nouvel engagement togolais (NET) et Me Mouhamed Tchassona Traoré, Président du Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD).

Suite



12 avril 2015

Parmi les pièges qui sont tendus à l’Homme sur son parcours terrestre, le pain est le plus puissant, le plus redoutable et le plus destructeur. Pour le pain, l’esclave peut vouloir rester esclave. Pour le pain, le frère peut vendre son frère. Pour le pain, les esprits peuvent se perdre et perdre la raison, allant jusqu’à soutenir l’’insoutenable qu’au fond d’eux-mêmes, ils rejettent. Pour le pain, un homme peut se transformer en courtisan le plus prolifique, travaillant constamment à travestir les faits et à habiller de mots lénifiants le pire des mensonges en vérité absolue, et vice versa. Pour le pain, des hommes sont capables de se dégrader, de tuer l’avenir de leurs propres descendants.

Suite



12 avril 2015

Le 30 mars 2015, le mandataire du candidat de CAP 2015 a adressé au président de la CENI une lettre montrant le manque total de fiabilité du ‘’Système Unifié de Collecte et de Centralisation pour les Elections et les Statistiques’’ dénommé ‘’SUCCES’’ et retenu par la CENI comme mode opératoire de centralisation des résultats du scrutin présidentiel d’Avril 2015. En effet, ‘’SUCCES’’ constitue une violation flagrante du code électoral, qui n’accorde foi qu’aux procès-verbaux comportant à la fois la signature de tous les membres des bureaux de votes et celle des délégués des candidats avec leurs observations et réclamations.

Suite



9 avril 2015

Ce jeudi 9 avril 2015, le regroupement des ODDH et partis politiques associant le Front Tchoboé (Parti des travailleurs, PNP, MRC et APDHDS), le Parti des Togolais et des ODDH dont l’ABEJ, AFRIQUE-TRADITION, AJAAH, AMIS, ASVITTO,
ATDH, LTDH, CIBAL-Togo, MCEP, MOTOCIL, RECID, REJADD, UJEDEB, a appelé à une Grande Marche pacifique pour exiger l’« Arrêt du processus électoral pour les réformes et l’audit du fichier corrompu ! » à Lomé, Sokodé, Kara et Dapaong.

Suite



9 avril 2015

Ce 8 avril 2015 à 5 heures du matin, une cohorte de soldats armés jusqu’aux dents ont bloqué toutes les artères des grandes villes du Togo. De Lomé à Mango en passant par Atakpamé, Kpalimé, Sokodé. Tout le territoire national était sous occupation militaire. L’objectif de cette démonstration de force est de mater d’une main de fer le mouvement syndical grandissant qui, aujourd’hui, porte hautement les revendications des travailleurs de tous les secteurs du pays.

Suite



6 avril 2015

Suite à l’analyse préliminaire du fichier électoral de 2013 présenté le 3 mars 2015, les experts de CAP2015 ont poursuivi leurs travaux d’audit du dit fichier en utilisant des techniques avancées en matière de reconnaissance faciale. Le taux de doublons détectés sur base de cette reconnaissance faciale varie entre 5 et 10% des échantillons sélectionnés. Cette analyse confirme les résultats de la première étude et démontre l’ampleur de la corruption intentionnelle du fichier électoral togolais avec la complicité des responsables des centres d’enrôlement, et de ZETES la société responsable de la fourniture des systèmes d’enrôlement et de la consolidation du fichier électoral.

Suite



6 avril 2015

Répondre à la question « Pourquoi je vote contre Faure Gnassingbé » pourra me prendre dix pages, cent pages, mille pages, dix mille pages de rédaction, un mois, un an, dix ans, cent ans d’argumentation, puisque les raisons qui me permettent d’y répondre sont innombrables. Mais je ferai court. « Ce n’est pas une rivière de mots qui fait une bonne sentence » dit la sagesse.
Pourquoi je vote contre Faure ? Parce que je considère Faure, j’ai toujours considéré Faure comme une injure au peuple togolais, une taie cachant, depuis 2005 – date de sa calamiteuse intrusion au sommet de notre pays suite à la mort de son père, je l’ai, donc, toujours considéré, Faure, comme une taie cachant la dignité et la fierté des Togolais au monde entier.

Suite



3 avril 2015

Il a été soumis aux membres de la CENI, un Système Unifié de Collecte et de Centralisation pour les Elections et les Statistiques dénommé SUCCES, comme mode opératoire de centralisation des résultats du scrutin présidentiel d’Avril 2015. Après lecture du document de synthèse du SUCCES, le candidat Jean-Pierre FABRE, voudrait par ma voix faire des observations tant sur le plan juridique que sur le plan des techniques proposées

Suite



25 mars 2015

L’adepte des balivernes et des insultes du pouvoir RPT/UNIR n’a pas hésité à déverser sa bile dans les micros d’une radio de la place. A l’occasion, Gilbert Bawara s’est attaqué à l’Union Européenne et l’a traité de coquille vide constituée par quelques dizaines de pays insignifiants. Selon Gilbert Bawara, le Togo n’a que faire des desidératas de ce groupuscule qui ne peut servir de leçons au Togo.

Suite



24 mars 2015

Le lundi, 23 mars 2015, poursuivant sa tournée de sensibilisation dans la localité de Zanguéra pour inviter les Togolais à aller voter dans le calme lors de la prochaine présidentielle, le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentration et des Collectivités Locales, M. Gilbert BAWARA a expressément déclaré : « … Si jamais un d’entre eux pose un acte qui est de nature à créer l’insécurité, qui est de nature à créer la violence, vous pouvez être certains, nous allons le placer à l’endroit où il va avoir le temps pour réfléchir. Nous les suivons de près ; celui d’entre eux qui franchira la borne entre la liberté d’opinion et de l’autre côté l’ordre public, nous allons l’aider à mieux réfléchir en le laissant là où il y a un peu plus de calme et de tranquillité … ».

Suite



24 mars 2015

Le Mouvement Martin Luther KING –la Voix des Sans Voix s’inquiète de l’allure vertigineuse que prend la crise au sein de l’administration Togolaise ces derniers temps et appelle instamment les confessions religieuses à entreprendre d’urgence une médiation entre la Synergie des Travailleurs du Togo ( STT) et le gouvernement Togolais.

Suite


Contactez-nous | Mentions légales

Copyright 2005 - www.togocity.com - All rights reserved -
Site developpé avec SPIP sous licence de logiciel libre (GPL)